Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte Index du Forum
Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte
Demeure de Sophie et Cyphus Garion
 
              
Index    Faq    Rechercher  Vers Tiffauges   Vers Châtellerault   S'enregistrer    Connexion    
 
              

:: Les joutes de Stilton/ Lusigny ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte Index du Forum -> Plaine de Saint-Florent des Bois -> Les Prés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013 - 16:09    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny Répondre en citant

Aimelin a écrit:



Citation:
    Perrinne Giffard Gisors Breuil, Marquise de Rosny, Duchesse de Lillebonne, Baronne de Cambremer, Dame de Saint Michel aux loups, Dame de Guibray, Dame de Neaufles




Citation:
    Niall de Rivien, Duc de Montréal, Vicomte de Sennecey




Citation:
    Son Altesse impériale Actarius d'Euphor, Pair et Grand Prévôt de France, Duc impérial de Namur, Marquis de Dourdan & de La Roche, Duc d'Auxerre, Comte du Tournel, Vicomte de Durbuy, Baron de Donzy & de Florac




Citation:
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.




Citation:
    Feodor de Talleyrand, seigneur de la Grange sur Briarres




Citation:
    Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe




Citation:
    Mc Legrand, Vicomte de Montgommery, Seigneur de Gaudigny et de Romont,




Citation:
    Albin d'Ar Sparfel, Seigneur de Baillou





Citation:
    Elisabeth Stilton, dame de Lusigny





Citation:
    Brunehaut de Romblay, Vicomtesse de Messey, dame de Varennes l'enfant et de Moulicent




Citation:

    Gabrielle de Montbray-Sempère, Comtesse Impériale de Genève, Dame de Valsiger et de Dréhance




Citation:
    Enzo de Montbray-Sempère, Comte Impérial de Genève, Seigneur de Dréhance et de Valsiger




Citation:
    Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory





Citation:
    Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois






Un mot était déposé sous les couleurs.

Citation:
Lusigny le 12 octobre 1461

Je vous prie d'excuser le retard pris dans le début de ces joutes, deux demandes étant incomplètes.
Demain dimanche 13, dernier délai, je clôturerai définitivement les inscriptions, avec ou sans ces deux demandes, afin de préparer rapidement le premier tour de ces joutes.

Aimelin de Millelieues
Juge Diseur de Minerve

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013 - 16:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013 - 16:16    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny Répondre en citant

Aimelin a écrit:







Citation:
Elisabeth Stilton, dame de Lusigny
affrontera
Son Altesse impériale Actarius d'Euphor, Pair et Grand Prévôt de France, Duc impérial de Namur, Marquis de Dourdan & de La Roche, Duc d'Auxerre, Comte du Tournel, Vicomte de Durbuy, Baron de Donzy & de Florac





Citation:

Mc Legrand, Vicomte de Montgommery, Seigneur de Gaudigny et de Romont,
affrontera
Gabrielle de Montbray-Sempère, Comtesse Impériale de Genève, Dame de Valsiger et de Dréhance






Citation:

Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe
affrontera
Enzo de Montbray-Sempère, Comte Impérial de Genève, Seigneur de Dréhance et de Valsiger







Citation:

Albin d'Ar Sparfel, Seigneur de Baillou
affrontera
Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.







Citation:

Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois
affrontera
Perrinne Giffard Gisors Breuil, Marquise de Rosny, Duchesse de Lillebonne, Baronne de Cambremer, Dame de Saint Michel aux loups, Dame de Guibray, Dame de Neaufles






Citation:

Feodor de Talleyrand, seigneur de la Grange sur Briarres
affrontera
Niall de Rivien, Duc de Montréal, Vicomte de Sennecey





-------------------------------------------------------------------------------


Citation:

Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois
affronte
Perrinne Giffard Gisors Breuil, Marquise de Rosny, Duchesse de Lillebonne, Baronne de Cambremer, Dame de Saint Michel aux loups, Dame de Guibray, Dame de Neaufles



Après un duel ayant vu s'affronter deux hommes, c'est un duel entièrement féminin qui s'apprête à chevaucher la lice. Un signe du Juge lorsque la Marquise et la Dame sont prêtes, et le signal retentit.

Un galop rapide mais les deux cavalières semblent s'observer et rien ne se passe
Elles contournent la lice et relancent leurs montures avant d'abaisser leurs lances qui ne rencontrent que du vide pour ce deuxième passage.
Petit murmure dans la foule, vont elles se départager au prochain passage.

La réponse arrive rapidement avec le bruit du choc de la lance de la Dame de Saint Florent des bois qui touche et se brise sur l'écu de la Marquise qui elle, rate sa cible sous la violence du coup.
Elle tente de se maintenir en selle, mais n'y parvient pas et chute de cheval. Elle se relève fort heureusement sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Brunehaut de Navarot est déclarée vainqueur !



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Brunehaut_ VS Perrinne: le pot de terre contre le pot de fer]

Et toc, ça lui apprendra à être dans les repêchés, elle n'échappa pas aux éliminatoires. La seule et unique représentante du Poitou, terres fières s'il en est. C'est vrai que les nobles, notamment ceux de mérite, considéraient que participer aux joutes faisait trop royalistes. Je t'ne ficherais moi du trop royaliste. Bref, c'était un point de discorde avec les partis pris obtus de cette fameuse noblesse dite flamboyante.

Elle n'était pas là pour ergoter intérieurement sur les atermoiements poitevins dans le domaine des joutes, mais bien pour être concentrée afin de ne pas être ridicule face à... elle avait bien regardé le blason, impressionnant avec toutes ses couleurs, fourrures, métaux et autres tenants... à une Marquise, rien que cela.

En Poitou, pas de Marquis ni de Prince, seulement un Pair de France, Sa Seigneurie Datan, leur actuel Ti'rang épouvantable, gentil petit nom que le Conseil lui donnait. Fallait bien s'amuser un peu entre le maniement des bouliers et le crissement des plumes sur les parchemins des mandats. Déjà qu'il avait pris du poids en se gavant de viande chaque jour: elle lui avait dit qu'il serait à point pour la Noël et qu'il pourrait offrir son corps au Poitou en dégustation festive. Il avait un peu fait la tête mais il n'avait pas qu'à se plaindre de ses lourdeurs d'estomac aussi!

L'écuyer de sa Totoche l'avait préparée pour le duel contre la Marquise, Yocha avait été pansée, préparée avec soin et ses sabots bien récurés.

Entrée dans la lice, saluts rituels au juge-diseur et à l'adversaire. Les drapeaux s'abaissent, les chevaux foncent, Brune abaisse sa lance au dernier moment pour frapper l'écu adverse et mordiouuuu! elle brasse du vent. Remarquez, elle n'est pas la seule, la Marquise aussi en a brassé. Allez, galop jusqu'en bout de lice et on fait volte face afin de recommencer.
Toujours une lance d'économisée par la poitevine, toujours près de ses écus, encore plus depuis qu'elle détient les clefs du coffre du Poitou: son actuel cry "Pas touche aux écus du Comté, Cacounet, donne le mot de passe!"

Hop, hop, hop, ça repart, Yocha se rue en avant, le sable volant partout, elle en est criblée, enfin, son armure, du coup ça résonne et ça vous colle un mal de tête c'te affaire.

Deuxième passe: le vent, toujours le vent qui les emportera, mais où??
Sacrebleu, la prochaine, pas de quartier. Je frappe et fort, tiens, j'ai qu'à me dire que la Marquise veut dérober le coffre d'écus du Poitou. Gniak, gniak, gniak, qu'elle essaie un peu!

Yocha est talonnée pour qu'elle prenne un rapide élan, dans le flou, à travers les grilles de son heaume, Brune aperçoit la silhouette adverse s'approcher à toute vitesse. Elle crie "Pour le Poitou! Audere est facere!" de toute ses forces, plantant le bout orné de sa lance au coeur de l'écu de la Marquise, un bruit de bois brisé accompagne le geste, son bras en tremble sous le choc, puis tout son corps. Elle parvient à ne pas tomber ce qui n'est pas le cas de la Marquise qui se retrouve à terre.

Brune fait volter Yocha, lâche sa lance et démonte pour venir aux nouvelles et saluer son adversaire, dans un bruit de fer qui s'entrechoque et d'une démarche tout sauf gracieuse, même après avoir relevé la visière de son heaume et ôté ses gantelets:


Bonjour Marquise, contente de constater que vous n'avez eu à subir aucun dommage corporel. J'aurais été fort désappointée si vous aviez été blessée.
Je me présente, Brunehaut de Navarot, Poitevine de mon état, je vous remercie pour ces passes d'armes sur cette belle lice. Si vous avez besoin de quelque chose, j'ai quelques gâteaux aux amandes, spécialité de ma suzeraine, et du vin du Poitou, sans compter d'excellents fromages de chèvres, à la saveur iodée des marais salants.


Elle tendit la main à la Marquise pour l'aider à se remettre debout: au plaisir de vous rencontrer lors de prochains tournois.

Et de remercier le Très Haut d'avoir pu faire honneur au Poitou. Pourvu que cela dure.
_________________


Dernière édition par brunehaut_ le Jeu 24 Oct 2013 - 16:26; édité 1 fois
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013 - 16:17    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny Répondre en citant

Aimelin a écrit:



Citation:

    Elisabeth Stilton, dame de Lusigny
    affrontera
    Mc Legrand, Vicomte de Montgommery, Seigneur de Gaudigny et de Romont,






Citation:

    Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe
    affrontera
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.





Citation:

    Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois
    affrontera
    Feodor de Talleyrand, seigneur de la Grange sur Briarres






Citation:

    Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
    affrontera
    Brunehaut de Romblay, Vicomtesse de Messey, dame de Varennes l'enfant et de Moulicent






---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
_________________
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Nov 2013 - 17:29    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny Répondre en citant

Feodor a écrit:
Citation:

    Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois
    affronte
    Feodor de Talleyrand, seigneur de la Grange sur Briarres


Troisième duel de ces quarts de finale entre une Dame et un Seigneur.
Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les jouteurs s'observent et aucun ne semble prendre la décision de toucher, leurs lances ne rencontrent que du vent.

Deuxième lance.
Nouveau galop puissant qui relance les montures. Les jouteurs cette fois ci semblent décider et frappent chacun habilement en brisant leur lance sur l'écus adverse. Le choc est violent et les deux cavaliers sont projetés à bas de leurs montures.

Petit flottement dans le public qui retient son souffle et montre son soulagement en les voyant se relever. Toutefois la jeune femme boite et le médecin vient constater une légère blessure à la cuisse. Brunehaut continue néanmoins et le juge s'avance et fait apporter deux épées.


Dame, Seigneur,

vous allez devoir vous affronter à l'épée.
Le premier de vous deux qui touchera par quatre fois sera déclaré vainqueur, sauf si l'un de vous deux abandonne et laisse la victoire à l'autre.


L'ébouriffé se recule et fait signe.

Sans doute portée par la rage de sa blessure, la jeune dame attaque rapidement et avec force et touche Feodor à la nuque.
Une blessure qui fait lâcher son épée au Seigneur qui préfère abandonner.


Par abandon de son adversaire, Brunehaut de Navarot est déclarée vainqueur !



Deuxième épreuve et Feodor doit jouter contre Brunehaut. Il ignore les qualités de son adversaire et décide d'y aller avec confiance.
Une fois lancé, Feodor baisse sa lance et ne peut esquiver la lance adverse. A simplement juste le temps de toucher également son adversaire du jour.
Après quelques instants, il se relève sain et sauf. Un regard sur son adversaire qui se retrouve légèrement blessée. Le médicastre arrive et autorise les protagonistes a poursuivre. Feodor se voit remettre une épée et se laisse surprendre par Brunehaut qu'il ne pensait pas en découdre de la sorte. Il tente de réagir assez rapidement. Un première esquive mais qu'en réaction, Feodor n'arrive pas a reprendre le dessus et subitement sa main n'arrive plus a soulever son arme. Il essaye de la reprendre mais ne présente plus aucune force dans le bras droit. Sa main gauche se porte à sa nuque.


Et bien, je vais m'arrêter là Dame Brunehaut. Je vous félicite pour votre combat.

Elle venait de lui donner une bonne leçon. Il se dirigea ensuite à sa tente et porta son regard sur sa main qui était rouge de sang. Dame Leanore allait avoir du travail ...


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[Rencontre avec Messire Feodor: on continue sur sa lancée?]

Elle avait remporté ses éliminatoires auxquels avait échappé sa cousine Totoche, et était revenue toute fière au campement.
Après une nuit reposante, au calme malgré l'énervement du à sa qualification, la poitevine se prépara avec soin : elle passait juste avant Hersent et se devait montrer une facette inattendue à la cousine champenoise : c'est qu'elle s'était entraînée depuis les dernières joutes auxquelles elle avait participé !

Jehan la jucha sur Yocha et à l'appel de son nom, Brunehaut se présenta sur la lice : elle affrontait un inconnu et appréhendait quelque peu le duel. Saurait-elle résister à la force d'une poigne masculine ? Certes, elle était en nets progrès, un forgeron de Thouars lui avait créé une armure plus légère que la moyenne ce qui lui permettait d'être moins en souffrance dans son harnachement de fer. Cependant, l'adversaire était impressionnant.

Elle salua selon la coutume, le juge-diseur et l'adversaire, abaissa sa visière et se tint prête, lance en main. Le bout était orné d'une belle abeille en bois doré : pour un peu, on aurait pu l'entendre bourdonner tant la sculpture était proche de la réalité. Et dire que ce travail était voué à la destruction lors d'un violent bris !

Concentration maximale : le Poitou ne la regarde pas puisqu'elle en est la seule et unique représentante, mais quelque part, elle souhaite porter haut les couleurs de son comté. Les drapeaux s'abaissent et Yocha s'emballe dans un train élevé, Brune ferme les yeux au moment où sa lance est censée rencontrer l'écu adverse mais elle est désarçonnée par le sifflement du bois pénétrant le vide, l'absence d'écu et d'armure : palsambleu, elle a loupé le seigneur Feodor ! Marmottant entre ses dents, elle fait demi-tour, prête à en découdre rapidement.

Deuxième départ, elle talonne avec vigueur sa monture, tient fermement sa lance et sans fermer les yeux cette fois, abaisse la lance en hurlant
« Pour le Poitou ! Audere est facere ! » Un CRAAAC se fait entendre, elle en tremble sur selle, avec une telle violence qu'elle se retrouve, avant de dire ouf, à terre.
Relevée, péniblement, elle ôte son heaume pour constater que sa lance est brisée tout comme celle du seigneur adverse. Brune devient pâle : non seulement elle a perdu une lance, mais par bonheur, sa boule d'ornement est intacte, mais en plus, elle devra terminer le combat à l'épée ! On lui aura tout fait dans ces joutes ! Un tiraillement à la cuisse et la sensation d'être mouillée : manquait plus que ça pour couronner le tout, une blessure. Qu'à cela ne tienne, pas une estafilade qui l'arrêtera en si bon chemin.

Elle oublie sa blessure et accepte le combat à l'épée, recoiffant son heaume, sans baisser la visière. Elle salue son adversaire comme le maître d'armes de ses suzerains le lui a appris et se met en garde, écoutant les consignes du juge-diseur.
A peine est-elle lâchée, que sa hargne refait surface : ce n'est plus un jeune seigneur auquel elle se mesure mais à l'affeux Falco qui osa lui ordonner de faire la chasse à l'angevin lorsque son armée vint échouer devant les remparts de Thouars.
Et tiens, prends ça sur la tête ! Elle lance une attaque foudroyante qui lui permet de contourner rapidement Messire Feodor pour lui coller un coup de plat d'épée sur la nuque ! Il en lâche son épée et abandonne la partie.

Elle n'ose pas lever le bras au ciel car cela ne se fait pas, pourtant, comme elle en aurait envie ! C'est inquiète qu'elle s'avance vers son adversaire pour s'assurer de sa bonne santé :


Messire, je suis marri de vous avoir de cette tranchante manière, navré. J'ose espérer que ce n'est point une grave navrure. Je crois savoir qu'il y a un médecin réputé au campement.

Elle le remercia pour ses encouragements et le félicita à son tour :

Ce fut un difficile combat pour moi surtout avec une épée. Vous avez résisté avec bravoure contre mon déchaînement subi : je ne me reconnaissais pas moi-même. Si je puis faire quelque chose pour vous, n'hésitez pas à me le faire savoir.

Elle le salua une dernière fois avant de quitter la lice où s'apprêtait à entrer sa Totoche de cousine.
Jehan la débarrassa rapidement de son armure pour qu'elle puisse assister au combat de Hersent qui se retrouva dès la première lance dans les choux. A croire que combattre une Dame portant le même prénom que le sien, avait retenu le bras de la champenoise : pour rien au monde, cette dernière aurait voulu blesser sa cousine et elle avait du être perturbée par le prénom inattendu de son adversaire.

_________________
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Nov 2013 - 17:31    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny Répondre en citant

Aimelin a écrit:
Et le tournoi continuait tranquillement, c'est qu'il avait pris du retard.




Citation:

    Elisabeth Stilton, dame de Lusigny
    affronte
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.



Premier duel de ces demi finale.
Première lance.
Les drapeaux s'abaissent et les jouteurs élancent leurs montures. Un galop rapide et puissant mais personne ne semble décidé à agir et les lances se croisent sans toucher.

Deuxième lance.
Cette fois les lances s'abaissent rapidement mais le Duc rate sa cible tandis que la Dame de Lusigny touche et brise sa lance. La violence du choc déséquilibre Ursus qui malgré de belles tentatives finit par chuter de cheval.
Il se relève difficilement et le juge fait signe au médecin qui se précipite et constate une légère blessure au dos. Les aides accompagne le Duc hors de la lice et le juge peut donc annoncer le premier nom de la finale.


Par chute de son adversaire, Elisabeth Stilton est déclarée vainqueur !




Citation:

    Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois
    affronte
    Brunehaut de Romblay, Vicomtesse de Messey, dame de Varennes l'enfant et de Moulicent



Deux femmes pour ce deuxième duel. Deux noms qui se ressemblent au point que le jeune Etampes s'était un peu emmêlé les pinceaux pour les inscriptions.

Première lance.
Les drapeaux s'abaissent, mais comme le duel précédent aucune des deux jeune femme ne touche l'autre.

Deuxième lance.
Cette fois ci les montures sont talonnées avec plus de vivacité, accélèrent et le choc est violent. Les deux lances touchent les écus et se brisent volant en éclats.
Le choc est tel que les deux cavalières sont désarçonnées et se retrouvent sur le sable de la lice.
Le juge s'approche et fait signe au médecin en voyant la Dame de Saint Florent se tenir les reins. Blessure légère constatée mais la jeune femme continue.
Un signe d'Aimelin et l'on apporte deux épées.


Vicomtesse, Dame,
vous allez devoir vous départager à l'épée. La première de vous deux qui portera quatre touches gagnera ce duel, ou si son adversaire abandonne.

Prêtes ?

Il se recule et c'est la jeune Dame qui lance la première attaque qui fait mouche et blesse légèrement la Vicomtesse à la cuisse. Une touche pour Brunehaut .. heu oui.
A peine le temps de se remettre en place que les deux jeunes femmes attaquent, les épées s'entrechoquent, chacune résiste mais personne ne touche.
Et c'est la Dame qui relance l'attaque une fois de plus et blesse de sa lame la main de la Vicomtesse qui lâche son épée.
Un signe au médecin et la Vicomtesse ne peut continuer et se voit contrainte d'abandonner ne pouvant tenir son épée.


Par abandon de son adversaire, Brunehaut de Navarot est déclarée vainqueur !


Nobles gens, nous nous retrouverons après midi pour la finale qui opposera Elisabeth Stilton à Brunehaut de Navarot

_________________
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Nov 2013 - 17:32    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny Répondre en citant

Aimelin a écrit:






non mais il est à moi ce porte voix !
tu ne comptais pas me le prendre non ?


Il l'avait assez cherché à Courtomer et la Duchesse Luaine lui avait sauvé la mise, enfin la voix, en lui en prêtant un, et depuis le précieux objet ne quittait plus sa "mallajoutes", aussi enleva t il prestement l'objet des mains de son garde.

on ne touche pas !
sinon je te fais crier les duels
... et avec ta façon de p.. parler j'ai bien peur que le public ne s'enfuit se garda t il d'ajouter en regardant Ernest avec un léger froncement de sourcils.
Le bégaiement de l'homme était parfois quelque peu agaçant ça oui.
C'est donc porte voix d'un côté et parchemin de l'autre, que le jeune brun prit place après avoir salué les personnes présentes et s'être assuré que les deux finalistes étaient bien prêtes.


Nobles gens voici la finale de ces joutes de Lusigny, qui verra s'affronter la Dame de Lusigny et la Dame de Saint-Florent-des-bois


Citation:


      Elisabeth Stilton, dame de Lusigny
      affronte
      Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois



    Deux femmes pour cette finale.
    Les drapeaux s’abaissent

    Première lance.
    Les deux cavalières semblent décidées à en découdre rapidement et talonnent leurs montures qui s’élancent à toute allure. Les galops sont puissants et les deux lances s’abaissent et touchent chacune leur cible. Mais seule la lance de la Dame de Lusigny se brise, celle de la Dame de Saint-Florent-des-bois reste intacte.

    Sous la violence du choc les deux jeunes femmes sont désarçonnées et chutent de cheval.
    Elles se relèvent toutes les deux sans aucune blessure sous les regards soulagés du public et du juge diseur.

    Par une lance brisée à aucune, Élisabeth stilton est déclarée vainqueur !





_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:11    Sujet du message: Les joutes de Stilton/ Lusigny

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte Index du Forum -> Plaine de Saint-Florent des Bois -> Les Prés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com