Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte Index du Forum
Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte
Demeure de Sophie et Cyphus Garion
 
              
Index    Faq    Rechercher  Vers Tiffauges   Vers Châtellerault   S'enregistrer    Connexion    
 
              

:: Les joutes d'Oléron mai 1461 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte Index du Forum -> Plaine de Saint-Florent des Bois -> Les Prés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Mai 2013 - 19:32    Sujet du message: Les joutes d'Oléron mai 1461 Répondre en citant

Je participe à mes premières joutes, celle d'Oléron. Je ne connais personne hormis ma cousine Hersent.

Ereon a écrit:


Citation:
Ereon D'Asceline , Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant attaché à la bibliothèque et à la formation



Citation:
Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières



Citation:
Aloara de Carpadant de Dénéré , Princesse de Montmorency, Comtesse de Monbazillac, Vicomtesse de Bellac, Baronne de Segré, Dame de Fleurance



Citation:
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de Franc, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.



Citation:
Ptit Broth, seigneur de la grange



Citation:
Erwelyn Corleone de Jeneffe, Duchesse de St Fargeau, baronne d'Evron et d'Auxonne, dame de Saint Antoine de Rochefort



Citation:
Elisabeth de Vaisneau, Dame de Lusigny.



Citation:
Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen.



Citation:
Gauvhin de Plantagenêt , Seigneur de Saint-Georges-de-Montaigu



Citation:
Niall de Rivien, Duc de Montréal, Vicomte de Sennecey



Citation:
Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort /b], Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray



Citation:
Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Grand Maître de France et Pair de France.



Citation:
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne



Citation:
Exaltation Lablanche d'Abancourt, Dame de Tronchay



Citation:
Davia Corsu de Volvent, Dame de Brethenay



Citation:
Ghost d'izard , duc de sedan baron de chaumont, seigneur de dienville et sous intendant au commerce exterieur




Citation:
Brunehaut_ , Dame de Saint-Florent-des-bois



Citation:
Ursus de Valbois , Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.



Citation:
Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul



Citation:
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve,



Citation:
Hector Eribert Livius Isidore ORPHEE, Comte de Miglos, Comte élu de Toulouse



Citation:
Fofinha d'Enragier, Dame de Rieumajou



Citation:
kiriell de la rose noire dict Kiriell, seigneur de l'aiguillon sur mer



Citation:
clara delavillette dict lafeedulogis, dame de chatemerlière



Citation:
Pierre du Val de Loire, Duc de Montlouis et d'Azay le Ridel, Baron de Maurepas et de Saint Cyr sur Loire, Seigneur de Sainte Cécile, Pair de France



Citation:
Brisson de Beauregard, seigneur de Chateau pers



Citation:
Florelanne, dame de Magné




Citation:
[b]Edward Démias, Seigneur de Bief Chabot


_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 3 Mai 2013 - 19:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Mai 2013 - 21:46    Sujet du message: Les joutes d'Oléron mai 1461 Répondre en citant



Citation:
Que s'avance Brunehaut_, Dame de Saint-Florent-des-bois et Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Grand Maître de France et Pair de France.



Ereon regarda les jouteurs et donna le départ

Première lance
Les jouteurs lancent les montures sur le sable de la lice avec force et le sable vole derrière eux. Qui sortira vainqueur de cette première lance. Le grand de France ou une simple dames? Les jouteurs arrivent au centre, les lances commencent à descendre et Brunehaut touche sans briser la lance alors que Lexhor tombe de selle sans se faire mal, car il ses relève de suite.

Nous, Ereon d'Asceline, Juge diseur annonçons la victoire de Brunehaut _, Dame de Saint-Florent-des-bois par chute de son adversaire.



Toute première fois, toute toute toute première fois, chantonne la poitevine juchée sur sa jument Yocha, cadeau de sa suzeraine, engoncée dans une armure d'occasion toute cabossée.
Elle avait embauché d'office un pauvre diable qui passait près de son campement lorsqu'elle entendit appeler son nom par le juge diseur: pas simple de grimper sur un cheval, même très calme, quand on pèse son poids en fer. Le clampin de service prit les lances, d'occasion aussi: elle n'avait pas fait des achats follieux alors qu'elle joutait pour la première fois. Elle verrait bien si ça lui plairait ou pas, elle était près de ses écus le Lieutenant de Police de Thouars.

Elle s'avança en lice, comme elle avait observé les jouteurs à Brassac, saluant le juge et son adversaire, un illustre inconnu.

Elle manqua d'oublier d'abaisser la visière de son heaume, d'occas' forcément, un écu est un écu!, se reprit, si son suzerain projetait de lui trouver un parti, fallait pas se laisser défigurer lors de la première joute venue.


Toute première fois, toute, toute toute première Hein ma Yocha, on va rire mais je sens que l'air marin, si délicieusement iodé de notre Poitou maritime nous donnera des ailes.

Pis, il y avait le cry à assumer: Audere est facere, c'était le moment de le prouver sur la belle île d'Oléron. Même pas eu le mal de mer et Yocha s'était bien comportée, bref que du bonheur. Seulement, l'autre biquette de champenoise qui ne se pointait toujours pas, ahhh, elle entendrait parler du pays, la gueuse, quand elle arriverait: même pas là pour son premier duel, la maudite.

Et c'est parti pour ces éliminatoires face à un Pair de France, diable, pas de la gnognotte. Elle serre comme elle peut sa lance, bon sang, heureusement que le ridicule ne tue pas, et talonne Yocha pour qu'elle prenne le galop. Que m'a dit la Hersent déjà??? Ah oui, viser l'écu lorsqu'on arrive à mi-parcours et pan! taper dans le mille, du moins essayer. Ventre saint gris, il est impressionnant le Pair, elle constate cela entre les rais de sa visière. Elle a à peu près le même champ de vision qu'une abeille, bzzzz, bzzz.
CLONG!CLONG! le bruit que ça fait une lance en plein mille! Mais elle n'a pas frappé assez fort, elle ne s'est pas brisée sous le choc. Pas mal le matos d'occasion! Comme quoi, pas la peine de dépenser des mille et des cents dans la vie.
BOUM! POF! bruit de chute derrière elle: elle imprime un mouvement tournant à sa monture pour constater la chute du Pair dans le sable. Ouf, il n'est pas blessé, sinon elle s'en serait voulue.

Elle approche son cheval et tend au clampin embauché sa lance tout en lui faisant signe de l'aider à démonter. Il lui ôte un gantelet, elle se charge du reste et le remercie d'un large sourire: il lui a porté chance ce brave homme.
Vous passerez au campement où flotte un oriflamme noir avec quatre fusées d'argent, je vous paierai pour votre bon office.

Brunehaut_ s'avança vers le Pair de France, Grand Mestre de France en plus, saperlotte, et elle lui avait fait mordre la poussière, c'est la Mesnie qui serait contente en apprenant cela. Elle avait eu la chance du débutant!

Vostre Seigneurie, c'est bien comme ça que l'on appelle les Grands du Royaume?, ravie de vous voir sans dommage physique, j'en aurais été bien ennuyée. Je m'appelle Brunehaut_, Dame de Saint-Florent-des-Bois, poitevine de son état. J'espère vous donner un jour l'occasion de prendre votre revanche.

Elle lui fit une révérence, un peu raide mais le coeur y était, avant de sortir de la lice pour laisser place aux duels suivants. Elle s'empressa de rentrer au campement pour voir si l'autre totoche était enfin arrivée.

Lexhor a écrit:
Voyager, il avait presque l'impression de ne faire que ça, le Grand Maître de France. Que ce soit pour guerroyer ou pour jouter. Etait-ce la fatigue qui rendait ses performances des derniers tournois épouvantables ? Sûrement un peu. Et les préoccupation également. Le fait également que les jouteurs prenaient de plus en plus d'expérience, au sein de ce cercle qui ne se renouvelait que peu. Les tournois n'en étaient que plus relevé et le spectacle au rendez-vous.
Et le spectacle que Lexhor offrait ces derniers temps était de bien piètre qualité. Comme si il n'était pas vraiment là, et pourtant, il aimait toujours autant les tournois.
Il déposa ses malles en Poitou cette fois. La tente fut montée et le stricte minimum déployé. L'intuition de Lexhor ne présageait rien de bon.
Il devrait passer par les éliminatoires comme bien souvent. Il n'avait jamais vu l'adversaire que le sort lui avait désigné jouter, alors soit c'était une première, soit elle avait combattu lors des rares tournois auxquels il n'avait pas participé.
Après s'être préparé selon le même rituel qu'à l'accoutumée, habillé par son écuyer qui s'était également occupé de sa monture, ils prirent la direction de la lice et Etienne prit position comme il avait l'habitude de le faire.
Un signe à son adversaire, puis à l'arbitre. Lorsque le signal fut donné, le duc éperonna son frison qui n'attendait que ce signal pour filer vers le bout opposé de la lice. A la croisée, il abaissa sa lance pour ajuster l'écu adverse mais le mal qui l'avait prit depuis quelque temps était toujours présent et il manqua sa cible. Son adversaire parvint à accrocher le haut de son bouclier et sa lance ripa dessus. La force n'était pas suffisante.
Alors par quel miracle le Grand Maître de France perdit l'équilibre ? Ce phénomène resterait un mystère pour lui. S'était-il trop penché ? Toujours est-il qu'il se sentit partir sans qu'il ne puisse parvenir à se maintenir en selle. La chute fut légère mais bien réelle. La_hire commença à ranger le matériel de son seigneur. Il avait comprit.
Le Grand Maître de France s'inclina lorsque son adversaire se porta à sa hauteur.


Les blessures sont le lot presque quotidien des jouteurs. Nous savons à quoi nous attendre lors des duels. Vous n'avez pas à vous en vouloir lorsque vous triomphez de son adversaire et qu'il se blesse.
J'espère bien avoir ma revanche, dame Brunehaut. Soyez félicitée pour cette victoire. Je vous souhaite un beau parcours.


Il s'inclina de nouveau avant de prendre congé et de laisser la lice comme terrain de jeu des suivants.

_________________
Revenir en haut
brunehaut_
Seigneur Vicomtais


Inscrit le: 27 Avr 2013
Messages: 392
Localisation: Thouars
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 19:14    Sujet du message: Les joutes d'Oléron mai 1461 Répondre en citant

Je joue de malchance, mon prochain adversaire, la promise de Sa Seigneurie Lexhor^^



Citation:
Brunehaut_, Dame de Saint-Florent-des-bois affrontera Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation:
Que se présente en lice Brunehaut_, Dame de Saint-Florent-des-bois et Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray



Ereon regarde les deux jouteuses et donne un départ

Première lance
les deux jouteuses se lancent mes préféré se regarder dans les blancs des yeux. C'est partie pour une seconde passe.

Deuxième, Troisième, Quatrième lancent
Les jouteuses continuent de se regarder et elles ont un taux d'échec à la passe en hausse. C'est sûrement la première fois qu'on a 4 passes à vide. On espère que la cinquième soit la bonne.

Cinquième lance
Cette fois, elles semblent remonter et ça touchent. Elles ont toutes deux brisés la lancés et elle reste en selle. C'est une très belle passe, je dirai même un très joli duel.

Sixième lance
Elles attrapent une nouvelle lance chacune et elle relance leur monture avec rage. Brunehaut_ rate, Ellesya brise sa lance, Brunehaut_ tombe de selle et Brunehaut_ semble avoir une douleur aux Fesses (Blessure légère)

Nous, Ereon d'Asceline, Juge diseur annonçons la victoire de Ellesya de la louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray par chute de son adversaire



Brunehaut_ VS  Duchesse d'Amboise et de Luynes


La Totoche avait touché dans le mille avec ses prédictions à la noix : après la Seigneurie, elle croiserait la lance avec la fiancée de cette dernière. Vraiment, elle commençait bien dans le monde des joutes, elle la retiendrait sa Totoche de Champagne.
Le Lieutenant de Police de Thouars se prépara avec soin aidée de l'écuyer champenois. Elle entra en lice, fière d'être Poitevine et de sa devise « oser c'est agir » : elle osait le défi et qu'importe le résultat.
Juchée sur Yocha, elle se dit que pour un premier tournoi, elle avait été loin d'être ridicule. Elle flatta doucement l'encolure de sa jument, dont la robe noire brillait sous le soleil du large puis salua le juge et son adversaire. Visière abaissée, signe de la tête pour signifier que le duel pouvait commencer. Les drapeaux se baissent et elle vendra chèrement sa peau : Poitevin devant, jamais ne se rend !

Un tour pour rien, soupir de soulagement, elle a raté la touche mais la duchesse aussi. Demi-tour pour se relancer, Yocha prend de la vitesse, elle abaisse sa lance et rien de rien de rien.
Pour un peu, le Très Haut serait avec elle : la Saint-Florent-des-Bois est toujours en selle, lance en main.
Troisième passe, les lances ne rencontrent que le vide, à nouveau un demi-tour et à nouveau un galop ferme et décidé : toujours rien, hormis la frappe dans le vide. Une lueur d'espoir agite le palpitant de la Poitevine.


Brune, tu ne laisses pas passer ta chance pour cette fichue cinquième lance, tu y mets tout ton cœur et toute ta hargne. Comme ça Totoche sera fière de toi. Yocha s'envole, Brune abaisse sa lance et pèse de toutes ses forces pour propulser sa lance contre l'écu adverse. Un bruit épouvantable se fait entendre : les deux lances se sont brisées. Elle parvient à maintenir l'assiette et Yocha achève sa course en bout de lice où Jehan lui tend une nouvelle lance. Peste de peste, une lance fichue, faudra en racheter une autre, neuve cette fois.

Bien, bien, ma 'tite Brune, pas de quartier pour la prochaine passe, tu vises et tu mets l'adversaire à terre. Allez Yocha, au galop et à fond, ma belle !

Le vent siffle dans son heaume, elle n'entend plus rien hormis les battements de son cœur, le galop de Yocha. Elle abaisse sa lance, mais trop tôt et rate sa cible tandis que la duchesse ne la loupe pas. Moment hésitant, entre ciel et terre, pour terminer sur le fondement dans le sable d'Oléron.
Ben flûte alors, raté et au revoir la Poitevine !

Brune n'est même pas déçue, elle sent que le spectacle a été à la hauteur des espérances du public. Bon, d'accord, ses fesses en ont pris un coup, bonne pour les séances de baumes à l'arnica. Pourvu que le fond de son armure d'occasion n'ait pas emporté un bout de chair tendre !!! Elle ressent comme un picotement de plus en plus incommodant
.
Heeeeerrrrssssss ! Faudra regarder ça de près, ma Totoche, tu me répareras, n'est-ce pas ?

Bien sûr, personne n'entend ses lamentations et Jehan vient vers elle pour l'aider à se relever et surtout lui enlever la ferraille inutile.

En boitillant, elle se porte à la rencontre de son vainqueur :


Duchesse, la dernière lance fut redoutable. Merci pour ce beau duel. Du coup, loin de me dégoûter de ce genre de loisir, je compte m'entraîner sérieusement pour progresser et participer à d'autres tournois.
A charge de revanche, foi de Poitevine ! S'il nous en est donné l'occasion. Je vous souhaite d'aller jusqu'en finale et d'emporter le titre de Champion d'Oléron, titre à la délicate saveur salée que j'aurais aimé remporter.


Une révérence, aussi gracieuse que lui permettaient sa légère blessure et son harnachement en fer, pour prendre congé de son adversaire puis elle fit signe à Totoche qu'elle restait en bord de lice afin de suivre son duel qui ne saurait tarder.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:02    Sujet du message: Les joutes d'Oléron mai 1461

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Seigneurie d'Erguenault - La Chaize le Vicomte Index du Forum -> Plaine de Saint-Florent des Bois -> Les Prés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MGP_Medieval créé par MagicGraph Pro 7 Concept © 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com